Le Voyage à Nantes | Nantes.Tourisme | Estuaire | Les Tables de Nantes | Les Machines de l’île | Château des ducs de Bretagne | Mémorial de l’abolition de l’esclavage
À Nantes
Île de Nantes (Pointe Est),
Hôtel de Région

“108 Brigands”
Yan Pei-Ming


Commissariat : Laurence Gateau

Lorsque Yan Pei-Ming est nommé en 1993 pensionnaire à l’Académie de France à Rome, son projet est déjà formulé : réaliser cent vingt portraits monumentaux d’hommes, tous de format identique, représentant les personnes que le hasard lui fera rencontrer au cours de son séjour à la Villa Médicis. Il s’agit pour lui, loin de toute forme illustrative, à partir du roman épique Au bord de l’eau, 108 Brigands – monument de la mémoire collective chinoise – de développer à une échelle encore jamais expérimentée le principe de la série de figures.

Natif de Shanghai, peintre d’icônes maoïstes en Chine où il a vécu jusqu’à l’âge de vingt ans, Yan Pei-Ming s’installe en 1980 à Dijon pour y étudier à l’École des Beaux-Arts. Peintre de la démesure, Ming travaille dans des formats immenses. Il réussit depuis maintenant vingt ans à se maintenir dans la position improbable d’un artiste qui, tout en s’étant parfaitement assimilé à la scène occidentale de l’art contemporain, est resté irréductible aux seules catégories de cette scène. Dans ses peintures, Ming proportionne à l’intérieur du genre européen du portrait, des tableaux aux dimensions de la peinture de propagande : le visage, occupant tout l’espace d’une toile de très grand format, est traité comme un paysage.

www.yanpeiming.com

afficher / masquer
les informations
partager
sur facebook
retour
fermer
FR
EN
ES
DE